© 2018 MASSE des Chenaux,  Créé avec Wix.com

massedc@stegenevieve.ca

819 840-3086

 

Contraintes temporaires à l'emploi

L'aide sociale considère que vous avez des contraintes temporaires à l'emploi si vous avez un problème de santé qui vous empêche de réaliser une activité de préparation à l’emploi ou d’insertion en emploi durant au moins un mois. Pour avoir droit à la contrainte temporaire à l'emploi, il faut fournir à l'aide sociale un rapport médical qui prouve que vous avez une contrainte.

Si l'aide sociale reconnait que vous avez des contraintes temporaires à l'emploi, cela vous donne droit à un montant d'aide sociale plus élevé que si vous n'aviez pas de contrainte, mais moins élevé que si vous aviez des contraintes sévères à l'emploi.   

 

Revendications :

Nous demandons :

- Le respect des avis des médecins traitants des prestataires lorsqu’ils émettent un certificat médical.

- Mettre fin aux catégories à l’aide sociale, ramener toutes les prestations d’aide de dernier recours au barème de la solidarité sociale et compenser les frais supplémentaires engendrés par les limitations fonctionnelles, parce que :

  • Les besoins de base (l’épicerie, l’électricité, le loyer, etc.) coûtent le même prix que l’on ait des problèmes de santé ou non. Une personne qui demande l’aide sociale est dans une situation où elle n’a plus d’autre choix que d’y avoir recours pour assurer sa survie;

  • Plusieurs personnes peuvent vivre des situations qui les empêchent de se trouver un emploi, mais qui ne sont pas reconnues par l'aide sociale;

  • Le gouvernement divise les personnes assistées sociales entre « bons pauvres » (inaptes au travail) et les « mauvais pauvres » (aptes au travail). Il laisse entendre qu’il y a des personnes « qui méritent leur chèque » et d’autres pas. Ça laisse aussi planer le préjugés que les personnes aptes au travail sont paresseuses et veulent se laisser vivre par les autres;

  • Il a été démontré que, plus une personne est appauvrie et qu’elle doit se battre pour sa survie, moins elle pourra s’en sortir. Si on veut que touTEs les québécoisEs puissent être des citoyenNEs à part entière, on doit leur fournir un minimum vital;

  • Des faibles prestations d’aide sociale entraînent de la pauvreté qui engendre de la détresse humaine et des problèmes de santé. On peut donc dire que les catégories coûtent beaucoup en argent à notre société puisque 20% des coûts de soins de santé sont actuellement causés par la pauvreté.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now